Centre Henri-Aigueperse UNSA Éducation

Centre Henri-Aigueperse
UNSA Éducation
Fondé sous l’appellation de Centre d’Histoire sociale, de Recherche, de Formation et de Documentation de la Fédération de l’Éducation nationale (CHSRFD-FEN)
Site de l'UNSA Éducation

Accueil > Études et recherches > 2010 : l’Université tout au long de la vie > Synthèse de la Recherche

Synthèse de la Recherche

vendredi 15 novembre 2013 par Secrétaire Général

L’UNIVERSITÉ TOUT AU LONG DE LA VIE
Comment conjuguer démocratisation
et société de la connaissance

par Denis Abécassis [1]

La formation tout au long de la vie fait consensus. Plusieurs directives européennes du siècle dernier et des dizaines de recommandations ont été approuvées par les états. L’ONU, à travers les travaux de l’Unesco, l’a défini comme prioritaire depuis longtemps. La charte des universités européennes pour l’apprentissage tout au long de la vie » de l’EUA [2] en 2008 , a été ratifiée par les présidents d’universités ; pourtant les universités françaises, contrairement à celles d’autres pays, ne s’en sont pas encore emparées.

Alors que tout le monde reconnait que l’Enseignement supérieur et l’Université ont un rôle essentiel à jouer dans la formation, dans l’élévation des compétences, dans une société en mutation, dans une sortie de crise économique attendue, dans le développement des territoires, … , les universités demeurent frileuses dans ce domaine. À quelques initiatives près, les innovations restent isolées et peu valorisées par les établissements.

Jean-Pierre FINANCE [3], précise que l’EUA et la CPU [4] souhaitent « tout faire pour que la FTLV(formation tout au long de la vie) devienne une activité de premier ordre dans les universités », mais il s’empresse d’ajouter « entre le dire et le réaliser il y a une distance » et conclut : « nous avons donc un gros travail ».

La FTLV bouscule l’université et la place sur un marché triplement concurrentiel : concurrentiel entre les universités ; concurrentiel avec des organismes de formation privés ; et désormais de plus en plus en concurrence avec des offres de formation internationales amplement accessibles par le Web.

De plus la FTLV suppose l’implication de plusieurs catégories d’acteurs ; les collectivités territoriales, au premier rang desquelles les régions ; les entreprises, le patronat et les syndicats qui gèrent les OPCA [5] ; l’ensemble des personnels des universités.

Ce colloque a permis de soulever des questions, de repérer les obstacles, de souligner les faiblesses des universités françaises dans l’amplification des dispositifs de FTLV, tels que : l’absence de reconnaissance de l’engagement des enseignants et des personnels qui s’y impliquent ; l’évolution des structures des universités ; le caractère ponctuel des partenariats ; les besoins en formation des collègues à la pédagogie ainsi qu’à de nouvelles techniques.

La FTLV se diffuse dans tous les pays : « Trois tendances lourdes en interactions se dessinent sur le plan mondial ; la mondialisation, la numérisation et la marchandisation » souligne Yves Attou [6].

La FTLV est un espoir de la société, les universités ont le devoir d’y répondre !

Documents joints


Notes

[1Denis Abécassis, enseignant-chercheur en sciences économiques à Paris Ouest-Nanterre a assumé la coordination générale des travaux préparatoires au colloque ainsi qu’à son organisation. Il était également dans cette période responsable du département « recherches » du CHA/UNSA Éducation. Il est actuellement (2013) président d’AUNEGE (Association des universités pour le développement numérique en économie et gestion).

[2EUA : Association européenne des universités : www.eua.be.

[3Alors président de l’université de Lorraine, il représentait la CPU.

[4Conférence des présidents d’université

[5Organismes paritaires collecteurs agréés pour la formation continue.

[6Yves Attou est pprésident du Comité mondial de l’éducation-formation tout au long de la vie.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP

Centre Henri-Aigueperse
UNSA Éducation (UNSA Éducation)
Directeur de publication : Luc Bentz