Centre Henri-Aigueperse UNSA Éducation

Centre Henri-Aigueperse
UNSA Éducation
Fondé sous l’appellation de Centre d’Histoire sociale, de Recherche, de Formation et de Documentation de la Fédération de l’Éducation nationale (CHSRFD-FEN)
Site de l'UNSA Éducation

Accueil > Études et recherches > Itinéraires professionnels et discontinuités : le cas des « enseignants (...) > Enseignants décrocheurs : présentation de la recherche et échos

Enseignants décrocheurs :
présentation de la recherche et échos

lundi 15 juin 2015 par Luc Bentz

 Présentation

Il est un fait certain que la gestion des ressources humaines — enfin, une véritable gestion individualisée des ressources humaines — reste le maillon faible d’un système éducatif confronté, par nécessité comme par habitude, à la gestion des grands nombres.

Les cas de « décrochage professionnel » des enseignants renvoient souvent à l’individu et à ses faiblesses réelles ou supposées, à des contingences extérieures qui provoquent une rupture (établissement ou classes « difficiles »), à un certain isolement professionnel d’un métier encore perçu, dans le meilleurs sens des termes, comme celui de l’artisan ou du praticien libéral (mais dans un sens qui n’est pas sans rappeler celui des arts libéraux.

L’étude conduite par l’équipe que dirige Gilles Ferréol montre qu’aujourd’hui d’autres approches sont nécessaires. Elle porte sur des enseignants de collège, lycée, lycée professionnel en s’appuyant sur un dispositif effectivement mis en œuvre dans l’académie de Besançon. Elle n’aboutit pas à l’expression de LA solution-miracle, et c’est tant mieux.

Elle invite à réfléchir (c’est utile) et à agir. L’UNSA Éducation, qui a fait de la qualité de vie au travail et de la santé au travail une priorité, ne manquera pas pour sa part de prolonger, dans le champ de responsabilité qui est le sien, la double nécessité de penser hors des schémas préétablis et de proposer une réflexion collective pour dégager des pistes. Il ne s’agit pas d’ouvrir le bureau des pleurs, mais bien de faire en sorte — en sachant que ce sera progressifs et que les voies à emprunter ne seront ni faciles, ni même linéaires — que les choses changent.

Son Centre fédéral d’études et d’histoire sociale, en l’état, permet à chacun d’accéder aux documents issus de la recherche [1] : une synthèse d’une trentaine de pages et le rapport complet qui en compte près de deux cents. Ce dernier, plus détaillé, plus affiné aussi, contient un certain nombre de témoignages personnels dont l’intérêt, au-delà des statistiques sur les congés ou le traitement administratif des situations, est de rappeler, quand on parle d’éducation, la primauté de l’humain.

Luc BENTZ
Secrétaire général du Centre Henri-Aigueperse / UNSA Éducation

 Café pédagogique (juin 2015)

Édition du 15 juin 2015 : voir en ligne

 Comment sont traités les enseignants décrocheurs

Comment l’institution suit-elle les enseignants qui vont mal ? Si depuis plusieurs années bien des études ont travaillé sur le « malaise enseignant », personne n’était allé de près voir les réactions de la hiérarchie et de l’administration. C’est maintenant chose faite avec l’étude dirigée par Gilles Ferréol pour l’Unsa Education et l’IRES. Elle étudie les enseignants admis dans un dispositif académique et révèle de nombreux aspects de leur traitement administratif. Si l’institution n’est pas le seul facteur de la crise que traversent ces enseignants, la façon dont elle les traite n’est pas pour rien dans leur décrochage.

Lire la suite sur le site du Café pédagogique.

Voir en ligne : Accéder aux documents


Notes

[1Si l’usage en est libre, il est demandé d’en citer la source et notamment qu’il s’agit d’une « recherche lancée par l’UNSA Éducation avec le concours de l’IRES »

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP

Centre Henri-Aigueperse
UNSA Éducation (UNSA Éducation)
Directeur de publication : Luc Bentz