Centre Henri-Aigueperse UNSA Éducation

Centre Henri-Aigueperse
UNSA Éducation
Fondé sous l’appellation de Centre d’Histoire sociale, de Recherche, de Formation et de Documentation de la Fédération de l’Éducation nationale (CHSRFD-FEN)
Site de l'UNSA Éducation

Accueil > Histoire sociale et syndicale > Parcours militants (FGE, FEN, UNSA) > Militants de la période 1992-... > Agnès Bréda (1953-2014)

Agnès Bréda (1953-2014)

jeudi 20 novembre 2014 par Luc Bentz

UN PARCOURS MILITANT, DE L’ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ À L’INTERNATIONALE DE L’ÉDUCATION

Agnès Bréda nous a quittés à la mi-septembre 2014. Elle était alors consultante spéciale auprès du secrétaire général de l’Internationale de l’Éducation, après avoir été successivement secrétaire générale adjointe de la section de Meurthe-et-Moselle du SNI-PEGC et SE-UNSA, puis secrétaire nationale de la FEN devenue UNSA Éducation où elle avait assumé de 1998 à 2011 la responsabilité du secteur « International/Hors de France).

Agnès Bréda nous a quittés le 17 septembre 2014 à la suite d’une longue et cruelle maladie contre laquelle elle s’est battue avec courage, détermination, mais aussi dans une totale discrétion. Ses obsèques ont eu lieu mardi 23 septembre au crématorium du Père Lachaise à Paris en présence d’une délégation de l’Internationale de l’Éducation conduite par son ancien secrétaire général adjoint, Élie Jouen, et d’une délégation de l’UNSA Éducation et de ses syndicats conduite par Laurent Escure (voir ce document).

JPEG - 419.7 ko
Agnès BRÉDA en 2010

 Engagements pédagogiques et syndicaux

Agnès Bréda est née à Nancy (Meurthe-et-Moselle) d’un père comptable dans une entreprise métallurgique et d’une mère secrétaire à la caisse d’assurance-maladie [1]. Titulaire d’une licence de lettres modernes, Agnès Bréda avait commencé sa carrière comme maîtresse auxiliaire en 1977. Née à Nancy, elle commence sa carrière professionnelle d’enseignante auxiliaire en 1977 auprès d’adolescents en difficulté scolarisés au collège Albert Camus à Jarville en section d’éducation spécialisée (aujourd’hui section d’enseignement général et professionnel adapté). L’attachement à ce public particulier la conduit à rejoindre le premier degré dont relèvent ces structures. Elle assure alors des remplacements dans l’éducation spécialisée comme institutrice suppléante puis titulaire avant de devenir institutrice spécialisée après avoir obtenu en 1986 le CAEI [2]. Elle sera alors affectée à la section d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA, ex-SES) du collège Julien Franck de Champigneulles.

C’est tout naturellement que son engagement s’inscrivit dans les valeurs portées par le Syndicat national des instituteurs et professeurs de collège (SNI-PEGC). Entrée en 1983 au conseil syndical de la section de Meurthe-et-Moselle du SNI-PEGC, elle prend la responsabilité du secteur « écoles normales », puis devient rapidement secrétaire générale adjointe de la section départementale (SNI-PEGC puis Syndicat des enseignants), mandat qu’elle conserve jusqu’en 1998.

Agnès Bréda rejoint l’équipe nationale du Syndicat des enseignants-UNSA comme conseillère technique à mi-temps en 1994, d’abord au secteur « Écoles » puis au secteur international. Elle les exerce jusqu’en 1998.

En 1998, la structuration de l’UNSA se développe réellement dans le champ professionnel (c’est le moment de l’arrivée de Jacques Mairé ou Jean Grosset, par exemple). L’UNSA ne pouvant rester un « cartel de syndicats », il est prévu, au-delà du seul secrétaire général, de la doter d’un appareil propre et notamment d’un secrétariat national spécifique sans confusions de mandats. C’est ainsi que le trésorier de la FEN, Jacques Bory, « glisse » vers la trésorerie de l’UNSA et que Jean-Pierre Valentin, secrétaire national de la FEN, prend en charge le secteur « société, aménagement du territoire, droits et libertés, Europe » de l’UNSA (interprofessionnelle). Ces changements à l’UNSA interviendront au congrès Issy-les-Moulineaux de 1998 qui sera précédé d’un congrès extraordinaire de la FEN (qui ne deviendra UNSA Éducation qu’en 2000).

C’est dans ce contexte qu’Agnès Bréda est sollicitée par Jean-Paul Roux, avec l’accord de son syndicat d’origine (le SE) pour rejoindre le Secrétariat national de la FEN à l’occasion du congrès d’Issy-les-Moulineaux). Elle prend alors la responsabilité du secteur « International/hors de France » jusqu’en mai 2011. Ces quelque treize années constituent le plus long mandat accompli dans ce secteur et, sans doute, au secrétariat national de la Fédération. En liaison avec l’Internationale, elle développe et met en œuvre notamment une série de stages de formation syndicale en Afrique subsaharienne et dans les pays d’Europe centrale et orientale dans le contexte de la fin du syndicalisme officiel après la chute du mur de Berlin.

En mai 2011, Agnès Bréda rejoint l’Internationale de l’Éducation comme consultante spéciale auprès du secrétaire général de l’I.E. sur les droits humains et syndicaux [3]. Elle œuvre principalement dans les pays d’Afrique et de l’Est européen au développement des droits fondamentaux de enseignants au service de l’émancipation et du développement par l’éducation. Elle assume son mandat malgré la maladie qui se déclare et pendant laquelle elle n’abandonne pas ses activités. Elle décède dans son appartement parisien le 17 septembre 2014.

Un hommage familial et militant lui a été rendu à Paris avant sa crémation au cimetière du Père-Lachaise le 23 septembre 2014. Une seconde cérémonie à sa mémoire a eu lieu en Lorraine le 8 octobre 2014 à l’École supérieure du professorat et de l’éducation ; l’ESPE qui, après l’IUFM, est installée dans les locaux de l’ancienne école normale départementale de Maxéville, dans la banlieue de Nancy, là-même où elle avait, dans ses premières responsabilités syndicales déployé — déjà — tant de dynamisme.

Ses cendres seront transférées le 6 décembre 2014, dans l’intimité familiale, au columbarium du cimetière de Moyenmoutier (Vosges).

 Vidéo : Agnès et le « penser positif »

On peut trouver dans cette vidéo enregistrée en février 2012 (une « capsule » de 2 minutes 20 réalisée par la Centrale syndicale du Québec (CSQ) à l’occasion de son congrès. Une expression du nécessaire « penser positif » sur l’Éducation.

 Hommages

Le Secrétaire général de l’Internationale de l’Éducation, Fred Van Leeuwen, lui a rendu hommage dans cet article : http://bit.ly/1plSHfe. Lors des obsèques d’Agnès, Élie Jouen, ancien secrétaire national de la FEN, secrétaire général adjoint de l’Internationale de l’Éducation (IE) a prononcé un hommage à la mémoire d’Agnès (voir le document ci-dessous).

Hélène Hémet, qui lui a succédé dans ses responsabilité à l’UNSA Éducation après avoir travaillé avec elle au sein de la commission internationale, a salué sa mémoire dans un texte (Merci Agnès pour le sillon que tu as ouvert) accessible sur le site de la Fédération : http://bit.ly/1rmgW2B.

PDF - 1 Mo
Hommages à Agnès Bréda (23/09/2014)

Les interventions prononcées à titre syndical lors de ses obsèques au Père-Lachaise ont été rassemblée dans le document de 16 pages présenté ci-contre (format PDF).

Article paru dans L’Est républicain du 7/10/2014


Notes

[1Les renseignements biographiques sur la partie nancéienne et lorraine ont été donnés par Jean-Pierre Mercier, ancien secrétaire général de la section de Meurthe-et-Moselle du SNI-PEGC, qui a connnu Agnès Bréda depuis ses quasi-débuts professionnels et ses premiers engagements militants.

[2CAEI : certificat d’aptitude à l’éducation des enfants et adolescents déficients ou inadaptés. Il correspond à l’actuelle CAPASH (certificat d’aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap).

[3C’est Hélène Hémet, membre du Bureau national du syndicat des personnels de direction, le SNPDEN qui lui succède. Hélène Hémet suivait les dossiers internationaux et européens dans son syndicat et participait activement à la commission internationale de l’UNSA Éducation.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP

Centre Henri-Aigueperse
UNSA Éducation (UNSA Éducation)
Directeur de publication : Luc Bentz