Centre Henri-Aigueperse UNSA Éducation

Centre Henri-Aigueperse
UNSA Éducation
Fondé sous l’appellation de Centre d’Histoire sociale, de Recherche, de Formation et de Documentation de la Fédération de l’Éducation nationale (CHSRFD-FEN)
Site de l'UNSA Éducation

Accueil > Histoire sociale et syndicale > Parcours militants (FGE, FEN, UNSA) > Militants de la période 1946-1992 > Maguy ESPAZE (1931-2016)

Maguy ESPAZE (1931-2016)

mercredi 10 août 2016 par Luc Bentz

C’est avec une très grande tristesse que nous avons appris le décès, dans sa 86e année, le 23 juillet dernier, de Maguy ESPAZE, ancienne secrétaire de la section départementale du Gard du Syndicat national des instituteurs et professeurs de collèges (1972-1985), ancienne membre du Bureau national du Syndicat (1974-1986).

Maguy ESPAZE (11 avril 1931-23 juillet 2016) était une forte personnalité. Cette militante énergique et déterminée était d’autant plus attachée à la laïcité, garante de la liberté de conscience, qu’elle était fortement enracinée dans cette terre cévenole où le protestantisme avait subi pendant deux siècles les persécutions du roi très chrétien et de l’Église catholique. Parallèlement à son engagement syndical au SNI, elle fut impliquée chez les éclaireurs unionistes au plan local puis régional de 1954 à 1970.

Maguy ESPAZE était non moins attachée à la défense d’une continuité éducative que symbolisait alors le projet d’école fondamentale du SNI-PEGC. Fille d’ouvrier agricole, passée après l’école de son village par le collège de jeunes filles d’Alès, puis le centre de formation d’enseignement ménager agricole de Montlignon (Seine-et-Oise, Val d’Oise), elle était fille de cette école du peuple qui lui avait donné un certificat d’aptitude professionnelle puis le baccalauréat. Institutrice suppléante depuis 1950, elle fut successivement institutrice élémentaire puis agricole et professeur d’enseignement général de collège (PEGC).

Adhérente du Syndicat national des instituteurs (SNI) depuis 1953, elle devint membre du conseil syndical départemental en 1966, puis membre du bureau et secrétaire adjointe. En 1972, elle devint secrétaire générale de la section du Gard, fonction qu’elle assuma jusqu’à ce qu’elle passe le relais à Jean-Louis Biot à la rentrée de septembre 1985. Comme le précise la notice biographique établie par Pierre Gros, « Maguy Espaze réorganisa la section syndicale de manière efficace et démocratique en bannissant tout clientélisme. »

Membre de la commission administrative de la section départementale de la Fédération de l’éducation nationale (1968) et de son bureau (1972), elle connut « plusieurs années de collaboration active mais conflictuelle avec Pierre Gros, secrétaire de la section FEN depuis 1970 et militant UID du SNES. », ce qui n’empêcha pas la tendance majoritaire de progresser dans le Gard.

Maguy Espaze fut élue au Bureau national du SNI (devenu SNI-PEGC en 1976) de 1974 à 1986. Pressentie pour entrer au Secrétariat national du Syndicat, elle avait refusé la proposition pour ne pas déraciner sa mère dont elle s’occupait.

Pendant qu’elle exerçait des responsabilités syndicales, elle refusa toute affiliation politique. À la retraite, elle adhéra au Parti socialiste et fut élue maire de Cardet (Gard) de 1989 à 2001. Elle n’abandonna pas pour autant le champ de l’Éducation nationale en s’investissant dans les œuvres complémentaires de l’École publique du Gard, notamment comme présidente adjointe des Pupilles de l’École publique et vice présidente de la section départementale MGEN .

Depuis quelques années, Maguy Espaze s’était retirée dans une maison de retraite à Anduze (EHPAD de la fondation Rollin).

Le Centre Henri-Aigueperse / UNSA Éducation s’incline devant la mémoire de cette exemplaire militante.

Voir en ligne : Notice Maitron


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP

Centre Henri-Aigueperse
UNSA Éducation (UNSA Éducation)
Directeur de publication : Luc Bentz