Centre Henri-Aigueperse UNSA Éducation

Centre Henri-Aigueperse
UNSA Éducation
Fondé sous l’appellation de Centre d’Histoire sociale, de Recherche, de Formation et de Documentation de la Fédération de l’Éducation nationale (CHSRFD-FEN)
Site de l'UNSA Éducation

Accueil > Actualités, notes et comptes rendus > Disparitions > Albert Guillot (1925-2017)

Albert Guillot (1925-2017)

jeudi 29 juin 2017 par Pôle Histoire sociale (UNSA Éducation)

Albert Guillot a été secrétaire général du Syndicat des inspecteurs primaires (actuels IEN du premier degré) dans les années 1960 avant de siéger au Bureau fédéral de la FEN de 1972 à 1982. C’est lui qui a principalement porté, comme secrétaire national Éducation le projet fédéral d’École de l’éducation permanente.

C’est avec une profonde tristesse que l’UNSA Éducation et le Centre fédéral ont appris le décès d’Albert Guillot, décédé le 19 juin 2017 et incinéré dans l’intimité familiale.

Élève de l’école normale d’instituteurs de Limoges (Haute-Vienne) qui donna au syndicalisme enseignant tant de militants de valeur, Albert Guillot devint professeur de lettres en cours complémentaire avant de réussir le concours d’inspecteur de l’enseignement primaire (aujourd’hui inspecteurs de l’Éducation nationale) et d’exercer en cette qualité à partir de 1961 (Corse, Vendée, Paris). C’est pendant cette décennie qu’il devint secrétaire général de Syndicat FEN des inspecteurs primaires.

En 1971, il prit la responsabilité du secrétariat pédagogique de la FEN avant d’entrer au Bureau fédéral en 1972. Il exerça cette responsabilité jusqu’au congrès d’Avignon de 1982 où il cessa ses activités syndicales (il est alors remplacé par son collège et ami Alain Mouchoux) avant de prendre sa retraite administrative en 1984. Il a exercé ses responsabilités fédérales sous l’autorité successives de trois secrétaires généraux de la FEN : James Marangé (jusqu’en 1974), André Henry (1974-1981), puis Jacques Pommatau.

Au sein de la FEN, Albert Guillot a eu la responsabilité d’être le maître d’œuvre du premier projet éducatif fédéral : l’École de l’éducation permanente qui fut affiné tout au long de son mandat, notamment à l’occasion des congrès de la FEN de 1973, 1976, 1978 et 1980.

Comme le précise André Henri dans un message qu’il nous a adressés en cette triste occasion :

Albert a été un grand militant de la FEN. Il a porté avec autorité, intelligence et habileté le projet éducatif de la FEN l’Ecole de l’Education permanente.

Albert Guillot avec également assumé avec finesse et intelligence la responsabilité des questions internationales à la FEN. Après sa retraite, il a poursuivi son engagement mutualiste notamment à la MGEN. Il devint notamment président de la section MGEN des Hauts-de-Seine.

À sa famille, à ses amis et camarades dans l’action syndicale et sociale, le Centre fédéral adresse ses condoléances attristées.

Voir en ligne : Notice biographique du Dictionnaire Maitron


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP

Centre Henri-Aigueperse
UNSA Éducation (UNSA Éducation)
Directeur de publication : Luc Bentz